search

Accueil > Infos & Actualités > L’évaluation des compétences et domaines du socle

L’évaluation des compétences et domaines du socle

vendredi 20 janvier 2017, par JL. PERNETTE

Depuis quelques semaines, de nombreuses publications relatives à notre système scolaire et à son évolution sont sorties, souvent en lien avec les réformes en cours, parfois plus en recul. Cet article permet de retrouver des informations en lien avec l’évaluation des compétences du socle.

L’évaluation de la maitrise du socle entre dans les détails. Après la publication (fin octobre dernier) du document d’accompagnement pour l’évaluation des acquis du socle :
http://eduscol.education.fr/cid103803/evaluer-la-maitrise-du-socle-commun-du-cycle-2-au-cycle-4.html
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/College_2016/74/6/RAE_Evaluation_socle_cycle_4_643746.pdf
c’est à présent le tour des exemples de situations d’évaluation en mathématiques de l’être :
http://cache.media.eduscol.education.fr/file/mathematiques/33/1/EV16_C4_Maths_Situations_evaluation_690331.pdf
Ce dernier document doit être compris comme une source d’inspiration pour les enseignants, et certainement pas comme un cadre d’évaluation imposé ni même recommandé à l’exclusion de tout autre.

Madame Anne Burban - inspectrice générale de mathématiques, qui était en première ligne lors de la conception du document, le rappelle ainsi :

Ce qui compte, c’est que les enseignants s’approprient quelques idées majeures :
- une même situation peut permettre d’évaluer plusieurs compétences (ou éléments signifiants), et cela peut dépendre de la démarche engagée par l’élève.
- on peut apporter des coups de pouce qui ne « tuent » pas la tâche et permettent d’évaluer des élèves qui sans y avoir recours seraient peut-être restés bloqués.
- il importe d’acquérir une conscience objective des différents niveaux de maitrise à travers des indicateurs rattachés à une situation donnée, si l’on veut ensuite globaliser. Il est plus facile de différencier le niveau 2 du niveau 3 pour la compétence calculer sur une tâche donnée que dans l’absolu.
Les professeurs ont évidemment toute latitude pour concevoir d’autres situations d’évaluation à partir de celles-ci.